Un rêve devenu réalité

07 mars 2018

Fabiola, 14 ans, a fait le voyage depuis le Pérou en octobre 2017 pour réaliser son vœu, découvrir Paris. Retrouvez son magnifique témoignage, qui illustre l’impact bénéfique de la réalisation d’un vœu sur un enfant malade.

Depuis ma naissance, je souffre d’une déficience cardiaque qui me place dans le groupe des enfants souffrant de maladies à haut risque. Depuis que j’ai atteint l’âge de raison je le sais et je l’accepte. En conséquence je ne sais pas ce que c’est que de vivre sans cardiopathie. Nous savions depuis toujours que cela nécessiterait deux opérations à cœur ouvert, j’ai subi la première à l’âge de 3 ans et 10 mois et la seconde 3 jours avant mes treize ans.

Il y a quelques années, en réalité je ne sais plus depuis quand précisément,  j’ai commencé  à rêver de découvrir Paris, et surtout la Tour Eiffel. Les épreuves que je devais affronter auraient pu me faire penser que je ne réaliserai pas ce rêve, pourtant celui-ci n’est jamais sorti de ma tête et mon mental ainsi que ma confiance en Dieu me donnaient la certitude que ce rêve se réaliserait.

C’est peu avant ma seconde opération que ma maman a contacté Make-A-Wish pour savoir s’ils pouvaient aider à réaliser mon rêve, vu que leur situation économique ne permettait pas à mes parents de le faire à leurs frais.

Au début ma maman a tenté de me persuader d’exprimer un vœu moins coûteux, mais j’ai tout de même raconté, en catimini, à Karina, la bénévole de MAW, ce qui était mon rêve le plus cher. En l’apprenant mes parents ont failli mourir de honte, mais je n’avais tout simplement pas su mentir.

Karina m’a dit que ce rêve n’était pas impossible mais néanmoins difficile à réaliser vu la distance et le coût  et qu’elle allait travailler pour y parvenir. Elle m’a offert un ourson en me disant que chaque fois que je le verrais il me rappellerait que Make-A-Wish était en train de travailler  à réaliser mon vœu. Voulez-vous que je vous confie un secret ?... je n’en ai jamais douté, pas même une seconde.

Le jour de ma sortie de l’hôpital (le 13 décembre) elle appelait ma maman pour demander de mes nouvelles. A partir de cet appel j’ai commencé à  sentir se concrétiser la possibilité de réaliser de mon rêve. Je sentais que j’étais toujours présente pour Make-A-Wish à travers Karina, ceci me rendait plus qu’heureuse.

Le vendredi 12 mai, mon papa recevait soudain un appel de Karina, lui annonçant la bonne nouvelle : ils avaient réussi à réunir les moyens nécessaires pour réaliser mon vœu. Mes parents se sont mis à  pleurer d’émotion. Ils avaient préparé une petite mise en scène pour m’annoncer la nouvelle mais en voyant le visage de ma maman j’ai deviné de quoi il s’agissait et avant qu’elle me le dise j’ai poussé un cri en disant : Maman, je vais aller à Paris ??? Ce fut une journée magnifique ! Jamais jusque-là je n’avais reçu une nouvelle aussi belle et aussi grande. A partir de ce moment j’ai commencé à faire un rêve éveillé, à tout imaginer de manière très claire, à regarder des vidéos, à lire beaucoup sur la France, sur Paris et ses lieux touristiques,  mais  je dois vous préciser que tout ce que j’avais imaginé et rêvé était bien modeste comparé à tout ce que j’ai vécu !

Les jours, les semaines et les mois passaient et avec elles croissaient mon émotion et  mon excitation, je ne pensais plus à mon processus de convalescence, je me sentais guérie et apte à voyager et j’ai tout fait pour le démontrer à mes médecins afin qu’ils m’autorisent à voyager. Il ne pouvait en être autrement !

Enfin arrivait octobre, le mois le plus attendu de toute ma vie ! Nous avons pris rendez-vous avec Karina et en découvrant le détail de ce qui constituerait mon voyage je suis restée littéralement sans voix. Vous savez quoi ? Par moment je devais me pincer pour m’assurer que j’étais éveillée et  que tout cela était vrai.

Enfin arrivait le 3 octobre, youppie !!!!! La nuit précédente je n’ai pas pu dormir et je ne pouvais toujours pas le croire !!! J’étais au summum du bonheur !!! J’allais voyager avec ma maman mais mon père et mon frère nous ont accompagnées à l’aéroport où nous avons retrouvé Karina et l’une de ses amies également bénévole. Une fois arrivée l’heure de rejoindre la salle d’embarquement nous avons échangé l’étreinte la plus douce de ma vie, pleine d’énergie positive et de bons vœux pour mon voyage.  Notre vol a duré 12 heures jusqu’à l’aéroport de Madrid-Barajas puis, 4 heures après, nous avons pris le vol qui nous amenait directement dans mon rêve à Paris Orly. Nous avions quitté le Pérou le 3 octobre à l’aube et nous arrivions à Paris au crépuscule du 4 octobre, ce n’était pas rien, il nous a fallu traverser l’atlantique pour rejoindre un autre continent mais en réalité cela n’a pas été fatiguant du tout.

Nous voilà arrivées !! Notre appartement était un hébergement de rêve, dans les beaux quartiers et, croyez-le ou pas, je voyais la Tour Eiffel par les fenêtres !!  Je pouvais la voir de jour comme de nuit depuis le balcon, on n’aurait pu rêver mieux. Le jour suivant nous avons pris le petit déjeuner à l’appartement avec Catalina, l’une des bénévoles de Make-A-Wish France, elle parlait l’espagnol et était si charmante  !! Ensuite elle nous a expliqué comment prendre le métro, chose que nous n’avions jamais faite auparavant, ni ma maman et moi encore moins. La station la plus proche n’était qu’à quelques mètres et ensuite l’aventure commençait. Notre premier voyage avait pour but de rejoindre Isadora, une autre bénévole dans un beau restaurant appelé Les Petites Bouchées. C’est là qu’elles m’ont fait l’une des surprises les plus belles et les plus inattendues, j’ai rencontré ma blogueuse favorite, Mirella de « Una Mexicana en Paris ». Jamais je n’aurais imaginé qu’elles tiendraient compte de ce détail et qu’en plus elles obtiendraient que celle-ci veuille faire ma connaissance. Jamais je n’ai pleuré en public comme ce jour-là, en fait, nous avons pleuré toutes les quatre !! Cette journée restera inoubliable pour moi !!! Avec elle nous avons parcouru une partie de la ville et découvert des lieux importants tels que la maison de Victor Hugo, le quartier du Marais et la Place des Vosges.

Au cours du voyage  nous avons pris un petit-déjeuner artistique avec une femme peintre qui en plus d’être une grande professionnelle était une belle personne, il n’était nul besoin de traducteur, ses gestes parlaient d’eux-mêmes et ma maman et moi avons peint les tableaux les plus beaux que nos mains pouvaient créer. Nous avons passé une autre journée avec une pâtissière française aussi douce que le dessert que nous avons préparé ensemble. Elle, son mari et Marissa, une autre bénévole, nous ont fait nous sentir comme à la maison. Dans la soirée nous avons découvert la basilique du Sacré-Cœur où nous avons accompli une promesse : celle de monter les marches à pied et non en funiculaire car nous tenions à remercier Dieu !!!

Au fil des jours nous avons découvert des lieux magnifiques comme Notre Dame, le Panthéon, l’Arc de Triomphe, les Champs Elysées et rapidement arriva le moment clé du voyage : la visite de la tour Eiffel ! Ce soir-là je me sentais sur un petit nuage, et en me tenant au pied de la tour,  je me suis sentie minuscule comme une puce.  Mais quel bonheur de découvrir la Tour Eiffel depuis la salle des machines, jusqu’à l’observatoire du sommet,  c’était elle, toute entière ! Je sentis mon cœur battre la chamade, mais de bonheur. C’est à ce moment-là que j’ai su que lorsque qu’on rêve avec son cœur les rêves deviennent réalité. Je ne voulais pas que la nuit se termine, je ne voulais pas que la visite s’arrête,  car c’était mon moment magique.  Mais comme dit ma maman : tout ce qui a un commencement a aussi une fin.

Le séjour se poursuivait et nous avons visité le Louvre, le Musée d’Orsay, les grands magasins, le Musée Grévin, nous avons visité Paris en bus Open tour, le bus qui en quelques heures nous permet de passer dans les lieux les plus beaux et les plus touristiques de Paris. Et soudain est arrivé un autre grand moment de mon voyage : la découverte du grand Opéra Garnier, qui était aussi l’un de mes rêves en tant que scène sur laquelle sont dansées les meilleures œuvres de ballet, une autre de mes passions. Il n’y avait pas de ballet à l’affiche mais le jour de notre visite les ballerines étaient en pleine répétition et j’ai eu la chance de les voir et de savourer leurs enchaînements.

En réalité je n’avais jamais autant marché sans ressentir de fatigue, je suis certaine que l’émotion m’a permis de tout surmonter, j’ai tout savouré au maximum, du début à la fin. Ces journées ont été et resteront les 7 jours les plus merveilleux de ma vie, grâce à Make-A-Wish et à Airbnb et je suis certaine que la vie me permettra de rendre tout ce que vous avez fait pour moi parce que vous avez cru en mon rêve et misé sur moi.

Et maintenant j’attends avec impatience d’atteindre l’âge de 18 ans pour devenir moi-même bénévole et accompagner d’autres enfants dans la réalisation de leurs vœux, tout comme vous l’avez fait pour moi.

Je demande à Dieu qu’il accorde la santé et le bonheur à chacune de vous pour tout ce que vous avez fait pour moi. Merci Karina d’avoir été ma marraine fée, pour m’avoir permis de faire ce rêve éveillé, pour avoir été si douce et si gentille avec moi, pour avoir travaillé et combattu pour mon vœu. Sais-tu que je t’aime depuis que je t’ai rencontrée ? A toi seule tu m’as transmis la joie, la confiance et l’envie d’aller de l’avant. J’espère que tu peux percevoir tout ce que je ressens envers toi.

Ce voyage a été bien plus que je n’avais imaginé, il a largement dépassé mes attentes, il n’y eu pas une journée sans activités incroyables. Grace à ce voyage j’ai pu écrire des milliers de pages de  mon histoire, des pages imprégnées des émotions les plus belles et de souvenirs inoubliables.

Merci à Karina, Catalina, Isadora et Marissa, d’avoir travaillé en tant que bénévoles sur mon vœu, vous qui n’avez négligé aucun détail, qui avez pris en compte jusqu’aux plus petites choses qui ont pu se passer dans ma tête rêveuse. Le travail que vous effectuez a réellement une valeur inestimable et vous transformez littéralement notre vie !! Vous nous donnez l’espoir qu’un monde plein de défis mais aussi de belles émotions nous attend.

Il se peut que mon cœur ne soit pas comme les autres, qu’il batte différemment, mais chacune de vous y occupe une place bien à elle.

Une fois de plus, MILLE MERCIS à MAKE-A-WISH et AIRBNB, D’AVOIR RÉALISÉ MON RÊVE, VOUS POURREZ TOUJOURS COMPTER SUR MOI !!!