Etre pompier de Paris

Thomas, 18 ans
07 février 2018

Thomas, 18 ans, originaire de Loriol-sur-Drôme, dans la région Auvergne-Rhônes-Alpes, est un grand passionné du métier de pompier. Il passe son temps libre à la caserne de sa ville, et décrit sa première rencontre avec les pompiers comme le plus beau jour de sa vie. Thomas est arrivé à Paris fin décembre afin de réaliser son voeu : devenir un pompier de Paris.

Réveil matinal dès le premier jour pour Thomas qui se rend, accompagné de son père, dans une première caserne, où il est accueilli par l’adjudant en charge du GRIMP (groupe d’intervention en milieu périlleux). L'entraînement débute par deux descentes en rappel de la tour d’instruction, suivi d’un tour du quartier en camion, durant lequel Thomas est autorisé à appuyer sur le “deux tons”, l’un des moments les plus heureux pour le garçon !

Thomas rejoint ensuite le RSMU (recherche et sauvetage en milieu urbain) où il participe à deux manoeuvres de sauvetage. Un premier mannequin, coincé sous une remorque de plusieurs tonnes, est sauvé grâce à la manoeuvre de Thomas. La seconde manoeuvre consiste à retrouver deux autres victimes fictives au milieu de décombres. Celle-ci nécessite le passage au-dessus d’une rivière avec le matériel et l’utilisation d’un appareil muni d’un sonar.

Après un déjeuner en compagnie de l’équipe de cynotechnie (en charge du dressage de chiens professionnels) durant lequel Thomas apprend beaucoup à ce sujet, le garçon essaie différents exercices avec les chiens, puis participe à une manoeuvre de recherche d’une personne ensevelie. C’est ensuite un animal un peu plus impressionnant que Thomas découvre et doit attraper, le serpent de la caserne...mais il garde son sang-froid pendant tout l’exercice.

Cette première journée se termine par une visite de la remise avec les différents camions ainsi que l’essayage d’une tenue pour “partir au feu”.

Le lendemain, Thomas se rend en compagnie de Sophie, bénévole Make-A-Wish France, à la caserne de La Monnaie. Après une présentation de la péniche, de ses différentes pièces et du matériel, les pompiers emmènent Thomas faire un tour sur la Seine. Une dernière manoeuvre attend Thomas pendant cette expérience, qui s’équipe tout spécialement pour plonger dans la Seine et réaliser un sauvetage fictif. Après une visite de la caserne de Champerret, où Thomas découvre leur nouveau bras élévateur et essaie la toute dernière tenue de feu, il est temps pour le garçon de prendre la route du retour.

Thomas a été particulièrement touché par toutes les expériences qu’il a pu vivre en seulement deux jours. Jamais il n’aurait imaginé pouvoir monter dans le camion avec le GRIMP, essayer autant de tenues, ou même attraper un serpent !

Le jeune garçon est reparti la tête dans les nuages, impressionné d’avoir pu vivre cette expérience. “C’était vraiment super. J’étais tellement impressionné qu’ils m’aient laissé faire tant de choses. J’ai vraiment eu l’impression d’être un vrai pompier de Paris. Ils ont été tellement gentils et bienveillants. C’était comme si j’étais un de leurs collègues. Je n’ai pas les mots. La brigade, c’est quand même l’élite, les meilleurs pompiers. Je n’en reviens toujours pas. Le vœu m’a apporté beaucoup de connaissances au niveau pompiers et pour moi, c’est beaucoup plus qu’une passion, c’est toute ma vie.”

Merci à nos bénévoles Nathalie et Alban et Sophie pour l’organisation du vœu, ainsi qu'aux compagnies d’appuis qui ont permis la réalisation de ce vœu.